Pavés écologiques – Surfaces perméables

Aux endroits où le sol est étanche en raison de constructions, de revêtements de chaussées ou de pavés imperméables, l’eau des intempéries ne peut plus s’infiltrer dans le sous-sol. L’eau s’écoule dans les canalisations et devient de l’eau usée qui sera de nouveau traitée. Par contre, par une infiltration sur place, on recrée le cycle naturel de l’eau. L’approche stratégique d’un traitement écologique des eaux pluviales a donc pour objectif de réduire auminimum les interventions dans le cycle naturel de l’eau. En plus de l’infiltration, de l’utilisation et de la récupération de l’eau pluviale, l’évacuation contrôlée de l’eau des intempéries est un élément essentiel de cette approche.

Ecologique. Durable. Esthétique.

Ces dernières années, on a consolidé de plus en plus de surfaces pour l’aménagement d’aires de circulation ou d’habitation. Et maintenant, nous nous rendons bien compte des conséquences.
A l’heure actuelle, un aménagement en pavés permettant l’écoulement de l’eau est un élément essentiel dans la gestion moderne des eaux de pluie. De nombreuses communes prescrivent maintenant des pavés perméables à l’eau. Une mesure écologique qui est souvent subventionnée.

Nous vous proposons deux technologies:

1. Des pavés en béton poreux tels qu'AquaPrima avec des pores ouverts qui permettent l’écoulement direct de l’eau via le pavé.

2. Des pavés posés avec des joints plus larges, tels que les systèmes Antinea Eco, Il Campo Eco, La Linia Eco, La Senza Eco, Umbriano Eco, VarioFuga, La Linia AquaFuga et Umbriano AquaFuga. Des écarteurs intégrés assurent une plus grande largeur des joints. Dans ce cas précis, ce sont les joints - remplis de granulats hydrofuges - qui assurent l’écoulement de l’eau de pluie.

Les produits de Birkenmeier Stein+Design marqués du symbole d’une goutte répondent largement à la valeur d’absorption exigée dans ce domaine, c’est-à-dire de 270 l d’eau de pluie par hectare et par seconde.